Le 7 Novembre 2020, j’ai interpellé le Gouvernement sur la nécessité d’aménager notre politique de prévention du surendettement en cette période de crise exceptionnelle qui devrait entraîner la hausse mécanique du nombre de dossiers.

Je souhaite travailler sur le renforcement des dispositifs d’accompagnement des personnes surendettées, par la médiation et la restructuration des dettes. J’ai proposé de simplifier les dispositifs pour plus d’efficience, de favoriser quand c’est possible les délais de grâce pour permettre à ceux qui sont en difficulté de bénéficier d’une pause dans les procédures d’épurement des dettes.

Enfin j’ai engagé à innover dans ce domaine en proposant de nouveaux outils comme le microcrédit stabilité.

En fin de séance, j’ai déposé un amendement d’appel pour interpeller le ministre sur l’urgence de mener un travail de fond pour adapter les dispositifs à cette crise sans précédent.

Share This

Partagez

Partagez cette information !