Merci à Victor Tassel, journaliste au quotidien Le Parisien, d’avoir évoqué « la face cachée des mini-crédits », ces petites sommes à rembourser sur quelques mois au prix de taux effarants, que certaines applications de type « Bling » proposent à un public généralement jeune et fragile financièrement. Il est urgent de dénoncer ces pratiques et de les encadrer juridiquement sous peine de voir une population de moins de trente ans criblée de dettes sans pourtant n’avoir jamais rencontré de banquier. Merci aussi à M. Tassel d’avoir fait allusion à mon travail sur le surendettement dans son article. J’ai aussi alerté sur le risque financier de ce type de pratiques dans Les Échos, l’Obs et bientôt sur TF1.
Share This

Partagez

Partagez cette information !