✅ J’ai voté, le 03 février, la PPL relative à l’interdiction progressive des additifs nitrés dans les produits de charcuterie dans le cadre d’une niche du groupe Modem.

🔎 Contexte

Les additifs nitrés sont utilisés dans le processus de transformation de la viande en charcuterie afin de préserver la couleur et la saveur tout en prévenant le développement de micro-organismes pathogènes.

En raison d’un processus chimique entre les additifs nitrés et la viande produisant des nitrosamines, certaines institutions considèrent que les charcuteries contenant des nitrites peuvent avoir un effet cancérigènes sur l’être humain.

Les ministères chargés de la Santé, de l’Agriculture et de la Consommation ont saisi l’ANSES le 29 juin 2020 pour obtenir une évaluation des potentiels effets néfastes des nitrites. Le rapport est attendu pour la fin du 1er semestre de l’année 2022.

🏛L’essentiel de cette PPL

La PPL vise à :
👉interdire l’utilisation des additifs nitrés dans la charcuterie à compter du 1er janvier 2023 ;
👉limiter la quantité d’additifs nitrés présents dans les charcuteries durant la période de transition ;
👉mettre en oeuvre un fonds de soutien aux entreprises de charcuterie afin de les encourager à trouver des alternatives aux additifs nitrés.

✅ Le Groupe LaREM soutiendra cette PPL après sa modification en commission

👉 Il est nécessaire de laisser l’autorité administrative indépendante missionnée par le Gouvernement terminer ses travaux avant de légiférer sur une éventuelle interdiction des nitrites
👉La réécriture des articles 1,2 et 3 du texte permet au Gouvernement de tirer les conclusions du rapport de l’ANSES. Il sera possible d’établir par voie règlementaire une trajectoire de baisse de la dose d’additifs nitrés dans la charcuterie et de mettre en oeuvre un étiquetage spécifique pour les produits contenant des sels nitrés.

Share This

Partagez

Partagez cette information !