Cela fait deux semaines maintenant que nous avons entamé, mes collègues députés et moi-même, la discussion sur le projet de loi de finances 2018, c’est-à-dire celui qui définira le budget de l’Etat.

Pour comprendre le déroulement de nos discussions, il est utile de savoir qu’elles ménagent toujours deux étapes. Nous débattons dans un premier temps dans le cadre de la commission. Ensuite, une discussion générale, au sein de l’Hémicycle, permet aux députés de présenter, défendre et de débattre des amendements déposés devant l’assemblée.

J’ajouterai en outre que le PLF comporte deux parties : une première se concentre sur les recettes de l’Etat, une deuxième sur les dépenses de l’Etat.

Mardi dernier, nous avons entamé à l’Assemblée Nationale la discussion en séance où nous avons analysé environ 1200 amendements déposés dans le cadre la première partie.

Mardi prochain, nous attaquerons la deuxième partie du projet de loi de finances avec l’ouverture des commissions élargies. Une commission élargie est une réunion commune sur les crédits attribués à une mission donnée, qui réunit la commission des finances et la (ou les) commission(s) saisie(s) pour avis. Cette commission élargie a lieu en présence du Gouvernement.

Ainsi, avec le député Alexandre Holroyd, nous présenterons notre rapport spécial en commission élargie avec celle des affaires économiques. Nous le soutiendrons le 8 novembre en commission élargie et le 15 novembre en séance publique. Ce rapport a pour objectif d’établir si les crédits alloués par l’Etat ont permis à l’INSEE, à la Banque de France et au Trésor d’assurer leurs missions de service public.

Share This

Partagez

Partagez cette information !